Devenir Ambulancier - Fiche métier

Comment devenir ambulancier ou ambulancière ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses évolutions et son salaire ? Quelles qualités sont essentielles pour assurer le transport des malades ? Découvrez tout sur ce métier !

Devenir ambulancier Fiche metier

Qu’est-ce que le métier d’ambulancier ?

Exerçant dans la Fonction publique hospitalière ou pour le compte d’une entreprise de transport spécialisé, l’ambulancier assure le transport sanitaire d’une personne malade ou en situation de handicap. Si l’ambulancier conduit un véhicule adapté aux transports de malades (en position assise ou allongée), elle assure aussi son confort et sa sécurité depuis son installation dans l’ambulance jusqu’à son domicile, un lieu de soin, un centre médical, etc.

Découvrez dans cette fiche métier le salaire d’une ambulancière, les formations pour exercer cette profession mais aussi ses différentes missions.

Formation ambulanciere
missions-ambulancier

Les missions de l’ambulancier, ambulancière

Les missions suivantes rythment le quotidien des ambulanciers et ambulancières qui enchaînent les transports sanitaires de personnes tout au long de leur service :

  •   Conduire une ambulance.
  •   Réaliser le transport sanitaire ou l'accompagnement de personnes (patients, personnes blessées ou accidentées, ...) vers les structures de soins selon les règles d'hygiène, de confort et de sécurité ou pour un retour à domicile.
  •   Vérifier le fonctionnement des équipements du véhicule sanitaire, repérer les dysfonctionnements et informer le responsable.
  •   Installer le patient dans le véhicule sanitaire selon la préconisation médicale, et lui apporter une assistance si besoin.
  •   Réaliser des démarches médico-administratives.
  •   Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné.
  •   Désinfecter et décontaminer un équipement.
  •   Intervenir à bord d'une ambulance de secours et de soins d'urgence (ASSU), d'un véhicule de secours et d'assistance aux victimes (VSAV) ou d'un véhicule de catégorie D (véhicule sanitaire léger -VSL- destiné au transport en position assise).
  • Préparer le matériel médico-technique et apporter une assistance technique (positionnement, immobilisation, ventilation) à l'équipe médicale pour un transport d'urgence.

Faites votre reconversion professionnelle, soyez sûre du choix de votre métier grâce à un bilan de compétences 100% pris en charge ! ➡️

Je change de métier !   

Les compétences pour être ambulancier, ambulancière

Au contact direct des personnes à transporter, l’ambulancière veille à ce que le trajet se déroule au mieux pour la personne prise en charge. Cela demande un goût des relations humaines, de la bienveillance et des qualités d’écoute.

Avec un rythme quotidien dense et des transports qui s’enchaînent, prendre en charge des malades à bord d’un véhicule sanitaire demande de l’endurance et une bonne condition physique. Et la conduite doit parfaitement respecter le Code de la route et être sans heurts pour le confort du patient.

competences-ambulancier

Devenir ambulancier ?

Evolutions ambulanciere

Formation pour devenir ambulancier ?

Le métier de conducteur d’ambulance est accessible avec le diplôme d'État d'Ambulancier pour la conduite d'ambulance. Le permis B d'au moins 2 ans, complété par une autorisation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance sont obligatoires. Les permis C, C1, D, D1 (précédemment C ou D) complétés par une formation spécifique sont requis pour la conduite de véhicules de type fourgon (appelées Unités mobiles hospitalières).

Chaque candidat à la formation menant au diplôme d’ambulancier s’inscrit aux épreuves d’entrée dans un institut de formation agréé par le ministère de la Santé et suit trois étapes : 1 stage et 2 épreuves. En cas de réussite, vous suivrez une formation de 630 heures dont 455 heures de formation théorique en école (13 semaines) et 175 heures de stages (5 semaines).

Bon à savoir : il est aussi possible de devenir assistant ambulancier. Pour le devenir, il faut avoir suivi une formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises.

 

Les lieux d’exercice du métier sont multiples : entreprises privées de transport sanitaire, SAMU, SMUR, services d’urgence, Croix-Rouge… avec de nombreuses heures à conduire sur toutes les routes de France !

Salaire de l’ambulancier, ambulancière

Dans le secteur privé, les ambulanciers relèvent de la convention nationale des transports routiers et activités auxiliaires et des dispositions du code du travail. Dans le public, les conducteurs ambulanciers relèvent de la fonction publique hospitalière et de la grille indiciaire hospitalière Conducteur ambulancier. Le salaire d'un débutant est de 1 593 euros bruts par mois au 1er échelon. En fin de carrière, il peut prétendre à un salaire brut mensuel autour de 2 200 euros. Il existe également une convention collective spécifique pour les professionnels de la Croix Rouge qui comptent des ambulanciers dans ses effectifs.

À noter : des indemnités d’astreintes ou de mobilité, par exemple, peuvent venir s’ajouter au salaire de référence.

Évolutions possibles de l’ambulancier

L’ambulancière peut accéder à un poste de régulation au bout de plusieurs années d’expérience. Elle peut aussi créer sa propre entreprise de transport sanitaire.

Tendances de la profession d’assistante comptable

Selon l’enquête Pôle Emploi Besoins en main d’œuvre 2021 (BMO), un peu plus de 18 000 projets de recrutement d’employés en comptabilité ont été indiqués pour 2021.

Devenir ambulanciere

Votre nouvelle vie commence ici.

Être écoutée, orientée, épanouie, ça commence quand pour vous ?

 

Je me lance