Prendre rendez-vous pour un bilan
La revue de presse dédiée à la carrière des femmes #34

La revue de presse dédiée à la carrière des femmes #34

01 Feb. 2021
2 min

L’hiver est long et l’accumulation d’informations, parfois contradictoires, sur les mêmes sujets cause une certaine lassitude. Difficile d’anticiper un retour à la normale pour l’instant et beaucoup de nos questions restent en suspens en ce début d’année. Malgré tout, il faut aller de l’avant, et réussir à garder un peu de motivation pour le travail et le reste. Comme chaque semaine, on fait le point sur les informations qui sont positives ou qui peuvent vous faire avancer dans le cadre de notre revue de presse hebdomadaire (#34) dédiée à la carrière des femmes.


Soft skills

Vous le savez, on ne parle plus de recrutement sans mentionner l’importance des soft skills, ces compétences non-techniques qui relèvent de la personnalité, du savoir-faire et du savoir-vivre. Comme le terme a été surexploité ces derniers temps, Openclassrooms se demande dans un article si ces soft skills seraient même devenues plus importantes que les compétences techniques

Freelance

Le télétravail a exacerbé les tentations : et si on levait le camp pour aller travailler à l’autre bout du monde ? Et si on faisait le même job mais en freelance pour plus d’indépendance ? Et si on devenait digital nomade ? Dans un bel article publié sur Bootkamps, Emeline Blanchet raconte son parcours et le passage du salariat au freelancing avant la crise sanitaire. On ne naît pas freelance, on le devient ! Des pistes très intéressantes à explorer pour la carrière des femmes.

Insatisfaction professionnelle

L’insatisfaction professionnelle peut être douloureuse à vivre. On traîne des pieds, on est moins efficace, irritable aussi. Cependant, comme l’explique l’article d’Ithaque, on peut mettre à profit l'insatisfaction dans le but d’une reconversion. En effet, écouter ces signaux permet de se poser les bonnes questions, de comprendre ce qu’on ne veut plus pour poser les bases d’un projet qui nous conviendrait mieux. 

Égalité professionnelle

Il y a 10 ans était mise en place la loi Copé-Zimmermann pour imposer la parité dans les conseils d’administration des grandes entreprises françaises. Comme le rapporte RTL, c’est l’heure du bilan. Alors, où en est-on ? Le quota était d’au moins 40% de femmes dans les CA et c’est aujourd’hui 44,6% de femmes qui y sont présentes. Il y a donc du mieux mais en revanche, une seule femme dirige une entreprise du CAC40 et on peut donc encore aller plus loin dans cette voie. 

Crise et recrutement

Nous avons tous plus ou moins connu un moment de flottement l’année dernière. Si vous êtes aujourd'hui à la recherche d’un emploi, le “trou de 2020” comme l’appelle Welcome to the Jungle, peut être angoissant à expliquer auprès des recruteurs. Pourtant, on peut prendre du recul et trouver du positif à cette année un peu bizarre afin de raconter ce qu’elle nous a apporté. Si, si, essayons !

Job crafting

Le concept de job crafting pourrait se définir par façonner son travail, son poste pour qu’il nous corresponde tout à fait. Cela implique une forme de flexibilité en termes de management, et une force de proposition de la part du salarié. L’objectif ? Que l’entreprise comme l’employé soient gagnants et satisfaits à l’arrivée. C’est ce que détaille le site Trippler dans l’article Testez le job crafting et prenez du plaisir au travail

Métiers verts

Les métiers de demain sont pour beaucoup des métiers liés au développement durable. Forcément, étant données les circonstances, la demande est de plus en plus forte dans tous les secteurs. Capital a justement rassemblé les cinq métiers verts qui devraient être très recherchés en 2021, d’après une étude du cabinet de recrutement Birdeo. 

Fin de cette revue de presse dédiée à la carrière des femmes #34 (sur base d'informations récupérées au 29 janvier 2021)

Retrouvez l'édition #33 en cliquant ici


Se former pour avancer.

Changez de cap et devenez consultante certifiée en gestion de carrière grâce à notre formation reconnue par l'Etat.

Je découvre la formation