Prendre rendez-vous
Faut-il continuer à chercher du travail malgré la crise ?

Faut-il continuer à chercher du travail malgré la crise ?

01 Dec. 2020
2 min

Le contexte économique actuel peut faire peur et n’est pas forcément optimal pour une recherche d’emploi. De nombreux secteurs d’activité sont sinistrés sous l'impact de la pandémie & de la crise économique, et beaucoup d’entreprises sont frileuses face à l’incertitude ambiante. Au premier abord du moins. En effet, en ciblant ses recherches, il peut être intéressant de continuer à chercher du travail malgré tout. On fait le point. 

Oui, mais… 

Évidemment, si vous cherchez absolument un job dans la restauration, en ce moment, c’est compliqué. Néanmoins, dans d’autres secteurs, les entreprises continuent de recruter, voire parfois cherchent urgemment à pourvoir des postes. C’est ce qu’on appelle les métiers en tension, où la demande est plus forte que l’offre. (voir cette page présentant un détail des demandes, par zone géographique, par métier et par secteur d'activité)

Aussi, il faut avoir en tête que la crise pousse tout le monde à la réflexion. La période est propice aux changements, aux initiatives, au développement d’idées et de nouveaux projets. Il ne faut donc pas désespérer et abandonner sa recherche d’emploi. Continuer à chercher du boulot, c’est aussi rester au fait du marché du travail et de ses évolutions, c’est rester informée. Nous ne sommes pas  à l’abri de bonnes surprises. En revanche, il faut se mettre dans une posture de souplesse pour s’adapter à ce qui se présente, sans se fermer de porte par rigidité. Attention, il ne s’agit pas de renoncer à ses aspirations, mais de les appréhender par le prisme de la réalité du moment. 

Secteur, salaire, missions, localisation, il est pertinent d’élargir vos critères afin d’évaluer les besoins du marché. 

Les initiatives

Au début du mois, la ministre du travail Élisabeth Borne a lancé un grand chantier pour faire coïncider les demandeurs d’emploi avec les entreprises qui sont en difficulté pour recruter dans leur secteur. Le gouvernement est actuellement en discussion avec les partenaires sociaux pour avancer sur la question. À suivre donc dans les prochaines semaines !

Du côté d’Adecco, une belle idée a vu le jour également : la boîte mise sur le “CDI apprenant”. Une initiative lancée par l’entreprise de travail temporaire, là aussi dans le but de faire matcher candidats et métiers pénuriques. L’objectif est de pourvoir les 400 000 emplois qui ne trouvent pas preneurs, quitte à former les salariés qui n’auraient pas de diplôme ni de compétence dans le domaine. 

Quels métiers ?

Quels sont alors les secteurs et les métiers concernés par ces dispositifs ? Le BTP, le e-commerce et la technologie en général, la logistique et le transport, le secteur médical ou encore le secteur de la fibre optique ont des besoins en recrutement importants malgré la crise actuelle. 

C’est ce qu’Océane a constaté lors de sa recherche d’emploi, elle raconte : “Début 2020, j’ai repris des études pour me former au marketing digital. Le premier confinement m’a permis de m’y mettre à fond et d’obtenir ma certification en juin. Ensuite, j’ai immédiatement commencé à chercher du travail mais pendant l’été, je n’ai eu que très peu de retour. Ce qui m’a d’abord fait paniquer, j’ai eu peur d’avoir perdu mon temps avec cette formation. Puis à la rentrée, les choses se sont décantées, j’ai pu obtenir des entretiens dans plusieurs entreprises. Finalement, j’ai trouvé un super poste dans une agence de communication digitale, qui malgré la conjoncture, est en pleine croissance. Ma prise de poste a eu lieu...le premier jour du reconfinement. Pas simple, mais au moins je suis occupée à des missions qui me plaisent !”

Tout n’est pas rose en ce moment sur le marché du travail. Cependant, si vous êtes disposée à vous adapter au contexte, il y a des postes à pourvoir dans certains secteurs où l’activité est maintenue. Cela vaut donc le coup de continuer à chercher malgré tout. Aussi, le moment est propice pour se former dans ces domaines qui recrutent si vous n’avez pas encore les compétences idoines. L’important est de rester proactive et au fait des actualités pour cibler ses recherches au mieux. 


Se former pour avancer.

Changez de cap et devenez consultante certifiée en gestion de carrière grâce à notre formation reconnue par l'Etat.

Je découvre la formation