Prendre rendez-vous pour un bilan
Ouvrir une franchise pour se lancer sereineme​​nt dans l’entrepreneuriat

Ouvrir une franchise pour se lancer sereineme​​nt dans l’entrepreneuriat

31 Aug. 2021
5 min

Quand on pense reconversion professionnelle et entreprenariat, on n'envisage pas forcément d’ouvrir une franchise. Pourtant, avec plus de 2 800 enseignes qui fonctionnent sur ce modèle économique en France, cette option peut être une excellente façon de se lancer dans une nouvelle vie professionnelle en limitant les risques. Corinne Gicquel, fondatrice de la plateforme d’information et d’accompagnement Reconversion en Franchise.com, nous présente cette solution qui sied particulièrement à l’entrepreneuriat féminin et qui l’anime avec passion depuis 2014.

IMG_4417Corinne Gicquel - fondatrice de la plateforme d'information et accompagnement Reconversionenfranchise.com.

Découvrir le concept : la plateforme Reconversion en Franchise.com

Corinne Gicquel est la fondatrice de la plateforme Reconversion en Franchise.com, via laquelle elle informe et accompagne des femmes dans leur projet. “En plongeant dans l’univers des franchisés il y a quelques années, je me suis rendue compte que le principe et l’éventail des métiers possibles étaient très mal connus, explique Corinne Gicquel. Il existait peu d'événements de proximité sur le sujet. J’ai voulu partir dans les territoires pour créer des lieux d’échanges entre les franchiseurs et des porteurs de projet, en y associant des acteurs des territoires spécialisés dans la création d’entreprise, la reconversion professionnelle et le financement ». Elle décide alors de lancer un programme de journées thématiques dans les territoires, qu’elle intitule “RENCONTRE” 

C’est en abordant le thème de l’entrepreneuriat féminin lors d’une de ces journées que Corinne Gicquel prend conscience du fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à envisager l’entrepreneuriat en seconde partie de carrière. Elle lance alors en 2014, sa plateforme dédiée aux femmes en reconversion qui ont envie d’entreprendre, « pour leur faire découvrir la franchise, de manière concrète, pratique et inspirante ».

Ouvrir une franchise, de quoi on parle ?

La franchise est un mode de création d’entreprise simplifié, qui permet à toute entrepreneure de se lancer, d'apprendre rapidement un nouveau métier en s’appuyant sur un concept et un modèle économique qui ont fait leurs preuves, développés par une entreprise, appelée le franchiseur. “En rejoignant une enseigne, le futur franchisé reste juridiquement, administrativement et financièrement indépendant”, précise la spécialiste.

Pour ouvrir une franchise, on signe un contrat avec le franchiseur, généralement pour 5 à 7 ans. Il accorde le droit d’exploiter le concept du franchiseur et implique un accompagnement de sa part : “Le franchisé pourra bénéficier d’une marque, d’un savoir-faire, d’outils et services mutualisés, et de conseils”, explique Corinne Gicquel. En contrepartie, le franchisé doit respecter les règles du réseau de franchise, payer un droit d’entrée et s’acquitter d’une redevance mensuelle. 

« L’essence même de la franchise, c’est la notion de collectif, poursuit l’experte du sujet. On entreprend, mais sans être seul : on fait partie d’une marque, d’une grande famille. Le modèle apporte aussi d’autres avantages : 

  • les banques accompagnent plus facilement les créations d’entreprise en franchise, puisque le concept a déjà prouvé son succès ;
  • on peut développer son activité et ouvrir d’autres points de vente au sein de la même enseigne ou avec un autre franchiseur, donc accroître son patrimoine ;
  • si l’on veut arrêter son activité, le franchiseur pourra accompagner le franchisé sur ce sujet puisqu’il a lui-même intérêt à ce qu’il y ait un repreneur. 

Pour moi, c’est l’idéal lorsqu’on est en reconversion professionnelle, qu’on veut créer son entreprise, mais qu’on n’ose pas ou qu’on n’a pas forcément d’idée” commente cette ancienne professionnelle du marketing. “C’est aussi la solution lorsqu’on n’a pas le diplôme nécessaire ou que l’on veut apprendre un nouveau métier. Cela permet de se lancer, mais en sécurité”.

Quels sont les freins à une reconversion en franchise ?

Préjugés, méconnaissance... Selon Corinne Gicquel, on évoque encore trop peu la possibilité de se lancer en franchise lorsqu’on envisage une reconversion professionnelle vers l’entrepreneuriat. Le préjugé le plus tenace est l’idée qu’il faille payer pour travailler. « Certes, il y a une redevance. Mais, en échange, il y a une véritable assistance apportée par le franchiseur, ça peut-être une aide à  l’étude d’implantation, le business plan. Il peut s’agir d’une centrale d’achats, de conseillers juridiques ou RH, de bureaux d’études, d’accès à des campagnes publicitaires, de l’obtention des agréments nécessaires lorsqu’il s’agit de services à la personne. Tout ça, ce sont des prestations qui ont un coût et que beaucoup de franchisés ne pourraient pas se payer par eux-mêmes. D’ailleurs, en cette période de Covid, la franchise a su démontrer son agilité dans les démarches administratives, vis-à-vis des aides de l’État, et la force du réseau. Beaucoup de franchisées que j’accompagne m’ont indiqué que grâce au franchiseur, elles n’étaient pas seules pendant cette période critique. »

On connaît mal également la variété des activités qu’on peut exercer en ouvrant une franchise. « La franchise ce n’est pas que du commerce ! 54 % du réseau des franchiseurs sont dans les services dédiés aux particuliers ou aux entreprises. Ma vocation est d’ouvrir le champ des possibles, de présenter des réseaux et des enseignes porteuses de valeurs. L’accompagnement proposé par Corinne Gicquel et ses équipes a pour objectif de permettre aux femmes d’aller vers un métier qui leur ressemble, via la franchise. “Mais il est nécessaire qu’elles sachent d’abord ce qu’elles veulent faire, grâce à un bilan de compétences par exemple. »   

Pourquoi la franchise est-elle adaptée à l’entrepreneuriat féminin ?

Corinne Gicquel constate que les femmes qu’elle et ses équipes accompagnent veulent généralement entreprendre pour retrouver du sens et s’épanouir dans leur carrière. « Pour 79 % des femmes, l’entrepreneuriat est plus épanouissant que le salariat. Mais il existe généralement deux grandes peurs : être seule et ne pas réussir. Par ailleurs, les femmes aiment souvent travailler en équipe, se sentir appartenir à une famille. La franchise permet donc de lever les freins que des femmes peuvent avoir à se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est une solution idéale pour entreprendre avec moins de risques et sans se sentir isolée”. Selon l’enquête annuelle de la franchise (Banque Populaire/FFF), 76 % des franchisés sont d’anciens salariés et 4 franchisés sur 10 sont des femmes tous secteurs confondus. 86 % des franchisés recommandent ce modèle pour se lancer et 81 % sont satisfaits de la formation qu’ils ont eue au moment de démarrer. “C’est donc une solution idéale pour entreprendre, être indépendante, mais en étant soutenue.

Ouvrir une franchise, c’est aussi une occasion de s’orienter vers des secteurs peu abordés dans l’entrepreneuriat féminin. « Cela permet d’offrir aux femmes des possibilités auxquelles elles n’auraient même pas pensé, témoigne Corinne Gicquel. Certaines coachées étaient secrétaires et sont devenues directrices d’agence de services à la personne. Et ce n’est pas parce qu’on est une femme qu’on doit forcément aller dans la beauté ! J’ai l’exemple d’une franchisée Midas, mère de 3 enfants. Elle s’éclate, car être franchisée en commerce, c’est devenir directrice d’un centre de profit et faire du management. »  

Corinne Gicquel prévient toutefois. « Attention, tout le monde n’est pas fait pour la franchise ! Il faut un profil d’entrepreneure, qui sera d’ailleurs étudié par le franchiseur, mais il faut aussi accepter un certain cadre et avoir l’esprit réseau. Lorsqu’on est hyper indépendante ou qu’on veut complètement innover, ce n’est pas la solution.” Enfin, il est essentiel de se sentir de fortes affinités pour le secteur choisi, d’être en phase avec les valeurs de la marque que l’on va devoir porter et le management du franchiseur qui va l’accompagner.

V3 600px x 314px WEBINAR

Les propositions de la plateforme Reconversion en Franchise.com

Corinne Gicquel a voulu créer une passerelle entre, d’un côté, des femmes qui veulent entreprendre pour retrouver du sens, et d’un autre, les réseaux des franchiseurs. Elle a voulu faire connaître les aides dans les territoires dans lesquels il y a encore des projets à développer, et s’orienter prioritairement vers des enseignes qui offrent aux franchisées une démarche collaborative, des valeurs humaines, des possibilités d’évolution, un réel accompagnement et soient porteuses de valeurs, en faveur de la mixité hommes/femmes notamment.

Reconversion en Franchise.com propose divers contenus accessibles gratuitement : podcast, masterclass, conférences, interviews, guide pratique interactif… L’objectif est de faire découvrir la franchise de manière pratique avec des retours d’expérience de femmes franchisées ou d’expertes, ou encore des informations sur les aides et dispositifs existants dans les régions. Corinne Giquel propose également un accompagnement sous forme de coaching pour se lancer en franchise, lorsqu’on a identifié ce qui nous correspondait. 

Si spontanément ou à l'issue d’un bilan de compétences vous êtes intéressée par la reconversion via l’ouverture d’une franchise on vous conseille donc de vous renseigner sur le site Reconversion en franchise.com

Je me lance maintenant


Être épanouie au travail.

Soyez à nouveau en phase avec vos aspirations et vos valeurs, trouvez votre voie ou retrouvez un équilibre pro et perso grâce au bilan de compétences.

Je fais mon bilan