Prendre rendez-vous pour un bilan
Préparer 2021 : entre méfiance et espoir

Préparer 2021 : entre méfiance et espoir

24 Dec. 2020
2 min

Quand on sait comment nos résolutions du début d’année ont été balayées par la crise sanitaire, on est forcément un peu frileux de faire de grands projets pour 2021. Pourtant, comme chaque fin puis début d’année, c’est l’occasion de se réinventer et de poser ses intentions. Après tout, on a encore le droit de rêver et d’être ambitieux ! Alors entre méfiance et espoir, on fait le point sur les différentes façons de préparer 2021. 

On efface tout et on recommence

L’année 2020 ne pouvait pas nous faire plus beau cadeau que d’enfin se terminer ! Après tout ce qu’elle nous a fait vivre, c’est le moment de mettre tous les tracas derrière et d’espérer de jours meilleurs. “Je n’ai qu’une hâte, être le 1er janvier 2021”, raconte Isaure qui est en pleine reconversion dans la pâtisserie. “J’ai perdu mon emploi de cadre en 2020, à cause de la crise. Ça a été source de stress, de longues semaines d’angoisse à peu dormir. Jusqu’à ce que je décide de me lancer pour une formation dans le domaine de la pâtisserie qui est ma passion depuis toujours. Je suis donc un peu plus optimiste ces derniers temps mais je veux en finir avec cette année maudite et je me projette énormément sur l’année prochaine. Je me suis déjà imposée une échéance pour le remboursement du prêt de ma voiture, j’ai déjà des dates pour des vacances au printemps prochain, j’ai envie d’avancer. En espérant que ça ne me porte pas la poisse !”

Sans transition

Et si on en faisait pas tout un plat de la nouvelle année et qu’on la voyait plutôt comme une continuité ? C’est vrai, on a tendance à en faire des caisses comme si le passage d’une année à l’autre allait tout transformer dans nos vies. Avec souvent des déceptions et de la frustration à la clé. Ana, business développer dans une entreprise de robotique a choisi cette approche : “Avant, je passais tout le mois de décembre à faire des plans sur la comète pour l’année à venir. C’était à la fois boostant, excitant et aussi stressant. Des listes et des listes de nouvelles habitudes que je voulais implémenter et bien sûr, comme pour beaucoup, ça ne tenait jamais longtemps. Cette année, j’ai simplement envie de continuer à avancer semaine par semaine, comme je le fais désormais depuis le premier confinement. Chaque lundi, je mets en place ma to-do list hebdomadaire, accessible et faisable, sans pression. Je souhaite juste poursuivre ainsi, nouvelle année ou pas, sans me projeter davantage sur des horizons trop lointains !”

Prudence

Globalement, on a tous envie de croire que l’année prochaine apportera son lot de consolations. On se prépare au pire, et au fond on se surprend à oser rêver aussi. Finalement, tout est question de souplesse et de flexibilité comme le constate Natalia : “Il y a des jours où je note plein de choses avidement dans mon nouvel agenda 2021. Et puis ensuite, je prends du recul et je me rappelle un peu à l’ordre : Ne pas s’emballer, on verra ce qui arrivera ! Je me surprends donc à faire preuve de plus de prudence que d’habitude et en même temps à vouloir me donner les moyens de me dépasser, d’aller chercher ce que je mérite professionnellement et personnellement. Je pense qu’il faut malgré tout poser des intentions pour le début d’année, mais accepter que fatalement nos ambitions risquent d’être un peu secouées au contact de la réalité…”

Une année difficile se termine et nous plonge dans la confusion sur celle à venir. Méfiance, espoir, envie de renouveau, et inévitable continuité, que nous réserve 2021 ? Nous avons tous des approches différentes quant à la façon d’anticiper la nouvelle année. Ce qui est sûr, c’est que nous aurons encore besoin de faire preuve de résilience pour les mois à venir. En attendant, profitons des 10 derniers jours de l’année. Dans la mesure du possible…


Se former pour avancer.

Changez de cap et devenez consultante certifiée en gestion de carrière grâce à notre formation reconnue par l'Etat.

Je découvre la formation