Prendre rendez-vous
Savoir s’adapter : qu’est-ce que ça veut dire aujourd’hui ?

Savoir s’adapter : qu’est-ce que ça veut dire aujourd’hui ?

30 Mar. 2021
3 min

La crise qui dure depuis un an maintenant a vu un certain nombre de mots et d’expressions répétés à tout va, au point parfois de nous casser franchement les oreilles. Le concept de résilience notamment, et l’injonction à savoir s’adapter, rebondir. Tellement utilisées qu’elles en sont devenues galvaudées, ces expressions finissent par sonner un peu creux. Mais si on s’y penche de plus près, qu’est-ce que signifie exactement savoir s’adapter dans le contexte actuel ?

S’adapter, une soft skill non négligeable
En théorie, savoir s’adapter signifie de ne pas courber l’échine sous le poids des circonstances, ne pas craindre les changements, savoir virer de bord avant que le vent ne tourne. Bref, être à l’écoute, observer, pour prendre les bonnes décisions quelles que soient les contraintes de la situation.

Dans le monde professionnel, être capable de s’adapter fait partie des soft skills, c’est-à-dire ces compétences non théoriques, qui sont recherchées. C’est presque une condition sine qua none de la vie en entreprise que de ne pas être déstabilisé par les aléas propres au contexte de travail. En pratique en revanche, en quoi cela consiste-t-il ?

Garder sa ligne de conduite à tout prix
Dans un contexte de crise, nos repères sont chamboulés et pour ce qui est de ce que l’on traverse en ce moment, peu d’autre choix que de faire avec ! La première option en termes d’adaptation peut ainsi signifier de garder sa ligne de conduite à tout prix, indépendamment, ou presque, de ce qui se joue autour de soi. Attention, cela ne veut pas dire être intransigeant et rigide pour autant.

C’est le choix qu’à fait Imane, dont l’ouverture du restaurant est reportée depuis de longs mois déjà. “Nous devions ouvrir en mai dernier idéalement. Avec mon équipe et mon associée, nous avons bossé sur ce projet pendant des années. La crise a évidemment été un énorme coup dur au départ, ensuite on s’est résigné et on a commencé à voir le positif. Les gens sont en manque de restaurant, on sent qu’ils seront présents dès qu’il sera possible de rouvrir. Alors, on a décidé de tenir même si financièrement, la tentation était grande de se lancer dans complètement autre chose, au cas où. Pour l’instant, on fait des tests sur de la vente à emporter et finalement, c’est une bonne formation, on a le temps pour faire les ajustements nécessaires en termes de menu, d’organisation. C’est un peu une répétition grandeur nature, autant en profiter !

Tout changer selon les circonstances
À l’inverse, savoir s’adapter peut aussi vouloir dire remettre en question ses choix pour qu’ils s’alignent davantage avec le contexte. Il ne s’agit pas néanmoins de devenir une girouette qui se laisse balader au gré des quatre vents. Mais c’est éventuellement faire le deuil d’un projet pour repartir sur de bonnes bases, sur autre chose que l’on aurait pas considéré si le contexte justement ne s’y était pas prêté.

C’est un peu l’option d’un mal pour un bien en quelque sorte, comme l’explique Martha avec son témoignage. “En janvier dernier, je venais de démissionner et j’allais me lancer dans une formation pour me reconvertir dans la communication événementielle. Lors du premier confinement, j’ai eu le temps de repenser à ma carrière, je sentais que l’évènementiel allait être un secteur condamné pour un moment, j’étais vraiment déçue. Puis, des proches m’ont orientée vers le développement informatique. Ça m’a assez bien parlé, je pouvais commencer une formation en ligne immédiatement et je savais que je n’aurais pas de problème de débouchés ensuite, même à mon compte ! Aujourd'hui, j’arrive au bout de ma certification et j’ai déjà des propositions pour des missions. Je suis très contente d’avoir écouté le marché pour me créer cette opportunité à laquelle je n’avais pourtant jamais pensé avant.

À l’heure actuelle, savoir s’adapter veut tout dire et rien dire à la fois. Cela dépend évidemment de vos contraintes, de votre personnalité, de votre ambition. Dans les faits, on peut choisir de garder sa ligne de conduite, d’aller chercher ce qu’on désire en s'accommodant des obstacles et changements possibles. Ou on peut aussi ajuster ses objectifs au contexte, en restant ouvert d’esprit, à l’écoute des opportunités à créer sous la contrainte.


Se former pour avancer.

Changez de cap et devenez consultante certifiée en gestion de carrière grâce à notre formation reconnue par l'Etat.

Je découvre la formation