Prendre rendez-vous pour un bilan
Congé maternité : appréhender la première semaine de retour au travail

Congé maternité : appréhender la première semaine de retour au travail

15 Jun. 2021
3 min

Femme s'organise pour préparer au mieux sa première semaine de retour au travail après la fin de son congé maternité

Après avoir donné naissance, vécu certainement les émotions les plus fortes de votre vie et profité de votre bébé pendant plusieurs semaines, voire mois, il est temps de reprendre le chemin du travail. Pas simple de retrouver l’envie, pas simple de ne pas paniquer à l’idée de quitter cette bulle familiale et de laisser son bébé à d’autres bras, pas simple enfin de gérer une nouvelle organisation en plus de la fatigue accumulée. Chacune fonctionne différemment mais on vous donne quelques tips pour vous aider à appréhender au mieux la première semaine de retour au travail.

Reprendre contact avec l’entreprise

Le dernier contact que vous avez eu avec le travail est probablement le moment où vous avez annoncé avoir accouché. Depuis, vous avez été accaparée par les débuts de votre bébé et la réorganisation de la vie de votre foyer. Désormais, vous comptez les jours anxieusement, et la reprise approche. Pour limiter un maximum le stress, il peut être intéressant de simplement reprendre contact avec l’entreprise et/ou vos collègues et/ou collaborateurs en amont. Pourquoi ne pas leur demander un état des lieux afin de vous mettre à jour sur ce qui s’est passé pendant votre absence. Attention, il n’est pas question de sacrifier les dernières semaines ou journées de votre congé à travailler officieusement. Néanmoins, un coup de fil ou un email pour pouvoir appréhender ce qui vous attend à votre retour est une bonne façon de se remettre dans le bain tout doucement.

Prépare la transition pour le bébé

Au cours des derniers mois, vous avez passé tout votre temps avec votre bébé, à satisfaire ses besoins les plus primaires et à voir grandir votre amour pour ce petit être. La perspective de le faire garder par quelqu’un d’autre toute la journée est franchement angoissante. Est-ce qu’il va s’adapter ? Est-ce que la nounou ou le personnel de la crèche sera sympa, bienveillant ? Est-ce qu'ils sauront le comprendre aussi bien que vous ? Comment le bébé survivra-t-il sans vous et comment survivrez-vous au manque ?

Là encore, le mieux pour éviter les tensions et les émotions fortes le jour de votre reprise, il est conseillé d’anticiper la transition progressive du bébé. C’est-à-dire quel que soit le mode de garde que vous avez choisi (famille, nounou, crèche, conjoint), prévoyez plusieurs jours à l’avance pour l’habituer au changement. Vous pouvez par exemple aller présenter votre bébé à la nounou pendant quelques heures, commencer par une demi-journée à la crèche, faire des listes à transmettre au parent qui s’en occupera. Plein de petites choses qui feront que tout se passera bien et qui vous soulageront pour retourner au travail l’esprit (relativement) léger.

Communiquer sur votre situation

De plus en plus d’entreprises mettent en place des dispositifs particuliers pour les jeunes mamans. Ernst & Young par exemple prévoit un entretien avant et après le congé maternité pour faire le point, ce que vous pouvez tout à fait solliciter vous-même si votre entreprise ne le fait pas systématiquement. De cette façon, vous pouvez communiquer de manière transparente sur vos attentes et objectifs, vos doutes aussi.
La maternité est un tel bouleversement, il est aussi normal de demander de l’aide si on en a besoin, et sentir que l’on est soutenu en cas de couacs. Surtout lors des premières semaines de reprise.

Prévoir des plans B

Afin d’appréhender au mieux la première semaine de votre retour au travail, vous allez devoir faire preuve de souplesse. En effet, tout ne se passera pas forcément comme vous l’imaginez alors prévoyez des plans B pour être sûre de retomber sur vos pattes. Si vous avez un imprévu, que vous êtes retenue au bureau plus tard que prévu, coincée dans les transports et autres, il vaut mieux avoir un plan de secours en termes de garde du bébé. Et inversement, si votre bébé est malade et que vous ne pouvez pas le laisser en garde, vous pouvez convenir d’une formule avec votre employeur, comme rester en télétravail si possible, ce qui est de toute façon le cas en ce moment. Ou demander à vous échapper plus tôt du bureau.

Après un congé maternité, la reprise du travail, même si on l’accueille avec plaisir, peut s’avérer être un véritable challenge. Pour vous comme pour le bébé, il faut assurer la transition le plus sereinement possible afin d’être dans les meilleures dispositions le moment venu. N’hésitez pas aussi à solliciter votre entreprise pour savoir ce qu’elle met en place pour les jeunes mamans, vous pourriez avoir de bonnes surprises ou au contraire contribuer à mettre en place des dispositifs d’accompagnement.

 


Se former pour avancer.

Changez de cap et devenez consultante certifiée en gestion de carrière grâce à notre formation reconnue par l'Etat.

Je découvre la formation